Des familles citadines

Dès le milieu du XIXe siècle, nos ancêtres des branches FERLUS et COLOMBIER vivaient à Béziers. Trois adresses se retrouvent dans de nombreux actes.

Dès 1831: la rue des sœurs grises / rue St Félix / rue des fossés (près du boulevard d’Angleterre). On y trouve la famille SALASC. Annotte, de son vrai nom Anne Catherine épouse François Noël FERLUS, y naît et y meurt, ainsi que son mari et ses beaux-parents. En 1917, c’est François FERLUS et Tata Noëlie qui y vivent.

Dès 1849: le 4 rue d’en Vedel qui donne sur le 15 rue Française. C’est la maison de la famille MONIS. Marie-Thérèse, la femme de Pierre COLOMBIER y naît. Par la suite, la famille FERLUS/COLOMBIER occupera le logement rue d’en Vedel. Jeanne COLOMBIER veuve FERLUS achètera la librairie rue Française.

Dès 1880: le 9 de la rue du chapeau rouge. C’est la maison d’Etienne FERLUS et de sa femme Marie VIDAL. Puis de François FERLUS et de sa femme Jeanne COLOMBIER. La fratrie Anne / Jeanne / Etienne et France y naît.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :