Léon ALLIGUIÉ – Emigration vers San Francisco

Départ de Flagnac

Quand Léon (François) nait le 12 mai 1878 à la ferme de Bans (Flagnac), il a quatre grands frères (Firmin 8 ans, Adolphe 6 ans, Louis 4 ans et Henri 2 ans). Il aura par la suite une petite sœur et deux petits frères. Malheureusement, le petit Henri mourra à l’âge de 4 ½ ans alors que Léon n’en avait tout juste que trois. Il n’en avait donc pas de souvenir.

Lorsqu’il a 16 ans, son frère ainé Firmin part pour la Californie. Deux ans plus tard, c’est au tour de son autre frère, Louis, de s’expatrier. Léon aurait dû se présenter au service militaire en 1898, l’année de ses 20 ans, mais je ne trouve pas sa fiche matricule donc je ne sais pas s’il est insoumis ou simplement renvoyé chez lui pour une raison ou pour une autre. Lorsqu’en 1899, son frère Adolphe se marie et fonde une famille, Léon prend une décision pour son avenir et part, lui aussi, pour la Californie. Les parents ALLIGUIÉ voient donc partir un troisième fils à l’autre bout du monde, sans savoir s’ils se reverront.

 
 
Louis ALLIGUIÉ en 1919

 Installation à San Francisco

Je n’ai pas pu retrouver l’arrivée de Léon à Ellis-Island mais je sais qu’il y arrive en juillet 1900 car il le déclare à l’administration des années plus tard. Il a 22 ans. Il rejoint sûrement Firmin qui possède un hôtel et pourra donc le loger dans un premier temps. Ceci était très courant à cette époque. Beaucoup de Français géraient des hôtels, ce qui leur permettaient d’aider les nouveaux arrivants à se retourner. La solidarité entre Aveyronnais était forte. 

Alors cuisinier dans un restaurant français, Louis se marie à San Francisco le 21 décembre 1907 avec Octavie FOUGOUS, native de Decazeville, immigrée en 1903, alors qu’il avait fait la cour, les mois précédents, à une certaine mademoiselle ROMIGUIÈRE. Cette dernière lui avait intenté un procès pour « fiançailles rompues » et avait reçu 1000 dollars de dommages et intérêts (voir article). Quelques années plus tard, le couple Louis-Octavie aura deux enfants : Adrienne en 1913 et Roger en 1915. Léon est alors hôtelier. La famille vit au 668 Stockton Street.

En 1916, Léon devient citoyen américain comme une grande partie des Aveyronnais de la ville. Au recensement militaire en 1918, il est propriétaire de son hôtel. Son plus proche parent (à prévenir en cas d’urgence) est son frère Firmin qui réside au 1300 Brodway (SF). Louis est grand et corpulent, avec des yeux et des cheveux noirs. Je ne sais pas s’il partira se battre en France.

 
Conscription militaire pour la Première Guerre Mondiale en 1917
 

En 1919, Louis est propriétaire de l’hôtel Vincent au 459 Turk Street. Il demande à son associé Ch Sylvain de gérer l’hôtel en son absence. Il veut partir en France dans le but de ramener son beau-père malade. Comme il ne pourra pas gérer en même temps son autre hôtel au 668 Clay Street, il le vend la veille de son départ. Finalement, il reviendra en septembre 1920 avec sa femme et ses deux enfants, mais sans son beau-père. Sur sa demande de passeport en août 1919, sa femme dit vouloir rentrer en France pour « family business ». Octavie a 37 et déjà les cheveux gris.

 
Octavie FOURGOUS avec Adrienne et Roger (en 1919)
 

Dans les années 1930, Léon, Octavie et leurs deux enfants vivent au 555 Eddy Street. Léon est toujours hôtelier et Octavie femme au foyer. Dans le années 1940, Louis s’engage à nouveau, pour la Seconde Guerre Mondiale cette fois-ci. Il dit que la personne à contacter en cas d’urgence est son frère Paul (Bay Street). On voit bien que les frères ALLIGUIE continuent à se fréquenter très régulièrement dans cette immense ville.

Descendance

Adrienne, la fille de Léon, épouse Auguste (Rémy) ECHE, né dans l’état de Washington de parents français. Ensemble, ils ont un fils Robert (Auguste) qui se fera malheureusement assassiné à 22 ans par le tueur en série Stephen Nash (voir article). Roger épouse en 1950 Simone REVEL. Le couple n’aura pas d’enfant.

Louis décède le 7 juin 1943 à l’âge de 65 ans sans savoir que son petit-fils ne vivra pas assez longtemps pour fonder une famille. Octavie décède bien des années plus tard en 1966 d’une thrombose cérébrale à l’âge de 82 ans. La branche « Louis ALLIGUIE » s’éteint.

Sources :

  • AD12 – registre des naissances – Flagnac (pour Léon et toute la fratrie)
  • AD12 – recensement 1891 et 1896 – Flagnac
  • Recensement fédéral en Californie 1910 et 1930
  • Recensement militaire WW1 et WW2
  • Demande de passeport d’Octavie et de Léon en 1919
  • Mariage Adrienne et Auguste : registre des mariages de Californie
  • Registre des arrivées à Ellis Island en 1920
  • Décès Octavie : registre funéraire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :