Née au mois de mars, il y a 201 ans: Marie MANHES (1817-1884)

Marie MANHES est l’arrière-grand-mère de ma grand-mère paternelle Denise. Elle est l’épouse de Jean DOMERGUE et mère d’Amédée DOMERGUE (voir ici).

Situation géographique :

Marie est originaire de Cassaniouze dans le Cantal, à quelques kilomètres de la limite du département de l’Aveyron. Cette commune comptait au début du XIXe siècle environ 1600 habitants. Aujourd’hui, c’est un tout petit village de 500 habitants. Cassaniouze est une commune de moyenne montagne à une altitude entre 205m et 687m.

 
http://www.mesvoyagesenfrance.com/D15/Cassaniouze.html
http://www.mesvoyagesenfrance.com/D15/Cassaniouze.html

Contexte historique :

En 1817, lorsque Marie vient au monde, la France est en pleine crise économique. Celle-ci amène la disette et des troubles de l’ordre. Le blé doit être importé d’Ukraine. Napoléon est à Sainte-Hélène et c’est Louis XVIII qui régit le royaume de France depuis deux ans (c’est la Restauration).

 
Louis XVIII
 

Nom de famille:

La branche paternelle de Marie s’écrit MANHES qui est le nom d’un hameau dans le Cantal. Mais à partir du milieu du XIXe siècle, on retrouve aussi le patronyme « MAGNES » qui viendrait alors du mot latin « magnus » (le grand). Aujourd’hui, on retrouve encore les deux orthographe même si « MANHES » prédomine.

Le patronyme de Marie s’écrit MANHES à sa naissance et à son mariage mais on trouve l’orthographe « MAGNES » sur les actes de naissance de ses enfants. L’officier d’état civil de Décazeville a dû écrire le nom phonétiquement lorsque Jean est venu déclarer les naissances. A son décès, dans l’acte, le nom est MAGNES.

Parents, grands-parents et fratrie:

Les parents de Marie sont cultivateurs (propriétaires) et tous les deux originaires de Cassaniouze. Jacques, le père, est né en 1783 et Marie Jeanne MOLINIE, la mère, en 1776. Ils vont donc connaître tous les deux la Révolution et vivre la chute (puis le retour) de la royauté en France.

Ils se marient le 2 mars 1813 à plus de 30 ans. Peut-être Jacques a-t-il d’abord servi dans les troupes impériales de Napoléon 1er ? Pour l’instant, je ne trouve pas son nom dans les registres matricules.

Leur mariage tardif (elle a 37 ans) explique peut-être le fait qu’ils n’auront apparemment que deux enfants. Deux ans après leur mariage, nait François en mars 1815. Puis deux ans plus tard, Marie le 5 mars 1817. A noter la répétition du mois de mars avec un mariage et deux naissances !

Marie ne connaitra pas ses grands-parents. Du côté paternel, Pierre MANHES décède en 1816 (81 ans) et Marie MALBERT en 1798 (56 ans). Du côté maternel, François MOLINIE décède en 1804 (64 ans) et Marie ASSIE en 1817.

Mariage et vie commune :

C’est en 1847, à l’âge de 30 ans, que Marie épouse Jean DOMERGUE de la Romiguière à Flagnac (voir ici).

Marie et Jean auront 4 enfants : Jean Marie Auguste Alphonse nait juste 9 mois après le mariage de ses parents. Puis viennent Amédée en 1849, Emile François Augustin en 1850 et Marie Mélanie en 1853. Tous vivent à la ferme de la Romiguière avec les parents et la fratrie de Jean, le père.

Amédée épouse Marie LHORTE en 1875 et part vivre à Planpuech. Je ne sais pas ce que devient le frère cadet mais Marie Mélanie épouse en 1877 Jean-Baptiste FIRMINHAC.

L’ainé, célibataire, habite à Agnac où il héberge ses parents (Jean et Marie MAHNES). Marie y décède le 15 août 1884 à l’âge de 67 ans. L’année suivante, Jean Marie Auguste Alphonse épouse Marie Bélarie DELSOL, une jeune fille de 21 ans, orpheline de mère à 16 ans, certainement pour avoir une femme qui gère la maison.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :